Les Formes-Pensées

Pour qu’un mensonge soit crédible, il faut y mêler des éléments réels à ce qui est imaginaire et, surtout, y inclure beaucoup de détails afin que le message en devienne « vivant », que l’on puisse s’en faire une image.

Dans la pratique magique, c’est un peu pareil : La vision de ce que l’on souhaite est au départ un « mensonge » dans la mesure où elle n’a encore qu’une existence psychique. Mais pour qu’elle puisse se concrétiser elle doit être considérée comme possible et être vue très précisément.

Il ne suffit pas de développer la capacité de son imagination à élaborer des images très nettes, encore faut-il avoir la foi en sa capacité à l’intégrer dans sa propre réalité matérielle.

Cette foi se travaille en débutant par des actions modestes mais ayant une forte probabilité de réussite. En aidant à provoquer des événements dont la survenue est très envisageable pour ne pas dire probable.

La magie est donc bien et avant tout un art visuel. La modification de notre réalité se produit par notre capacité à retoucher par avance le film de notre vie. Le pratiquant se crée un tableau vivant dans lequel il se positionne lui-même, tel l’artiste-peintre représentant son environnement et y incluant les personnages de son choix.

Cette conception de la magie est quelque peu différente de celle, courante, où l’acte magique est vu comme une énergie que l’on enverrait dans une direction déterminée.

Il n’y a ni direction ni distance dans l’action magique. Notre réalité est à la fois en nous, psychiquement, et hors de nous, physiquement. Tout n’est que conversion de l’un vers l’autre.

Ces images mentales, lorsqu’elles sont partagées par plusieurs personnes sont communément appelées de nos jours des égrégores. Ces partages psychiques entraîneront à leur tour des réalités matérielles partagées.

Ce qui est valable pour un, en magie, l’est d’autant plus pour plusieurs.

Chacun aura cependant une vision très personnelle de sa réalité et la modifiera donc différemment de celle d’autrui. Notre environnement, s’il est le résultat de l’ensemble des influences qui s’y exercent n’en demeure pas moins modifiable dans notre propre sphère d’influence : Celle où nous savons pouvoir agir, celle où le mensonge de notre imagination deviendra vérité de notre réalité.

accumsan ut Praesent luctus id dictum mi, quis, justo porta. odio ut