Définir la magie

De nombreux auteurs se sont essayés à formuler une définition la plus précise possible de ce qu’est la magie.

On pourrait la résumer à ceci : La magie est l’art de provoquer des événements par la seule action de la volonté.

C’est-à-dire sans qu’un lien physique de cause à effet puisse être établi. Ce qui d’office exclu sa validation par des méthodes scientifiques.

Admettre ce genre de possibilité ne peut se faire qu’en ayant une vision du monde quelque peu différente de la norme. En effet, il est communément admis que nous ne sommes que des êtres matériels faisant partie d’une réalité globale, l’univers. Notre environnement nous transmet des informations, via l’usage de nos sens, et par ce biais des éléments physiques extérieurs à nous sont convertis en images mentales.

La théorie magique postule que nous ne sommes pas seulement des récepteurs mais aussi des émetteurs. A savoir que ces images mentales que nous élaborons peuvent effectuer le chemin inverse et à leur tour se convertir en réalité physique et ce, directement.

Ce qui signifie qu’en un sens, nous sommes aussi créateurs de notre environnement et non simplement assujettis à celui-ci.

En allant plus loin, nous pouvons en déduire que notre état d’esprit, notre vision du monde et d’autrui pourront avoir un impact sur notre propre avenir.

La magie vise donc à tirer profit de cette théorie et par une série de pratiques à créer des images mentales qui se convertiront en réalité matérielle.

D’emblée, nous pouvons scinder la magie en deux catégories :

  • La magie mentale, qui se sert uniquement des capacités psychiques de l’opérateur pour obtenir des résultats.
  • La magie évocatoire, qui fait appel à des forces extérieures immatérielles que l’on nomme le plus souvent « entités ».

Cette seconde catégorie pourrait n’être qu’une variante de la première dans la mesure où il n’est pas établi que ces entités soient ou non une production du psychisme de l’opérateur.

Dans tous les cas, il sera fait usage de rituels dont la fonction sera de mettre le pratiquant dans l’état psychique requis. C’est-à-dire qui focaliseront sa volonté, préciseront l’image qu’il veut concrétiser et lui conféreront une foi inébranlable en la réussite.

Car la magie est un subtil mélange de foi et de volonté. Contrairement à la prière où seule la foi s’exerce et où il est espéré un résultat émanant d’une puissance divine, l’acte magique exprime une confiance absolue en sa propre capacité à (faire) provoquer l’événement attendu.

amet, leo. Phasellus sed Nullam ut leo vulputate, Donec